Projekt Queer Refugees Deutschland

Nouvelles informations spécifiquement destinées aux réfugié·e·s transsexué·e·s

26. décembre 2020

Au cours des dernières années, la question des réfugié·e·s LGBTI a gagné en visibilité et en attention. Toutefois, les besoins spécifiques des réfugié·e·s transsexué·s·s ont souvent été peu pris en compte dans l’élaboration des matériels de conseil. Le centre de conseil LGBTI de Cologne rubicon et l’association de transsesué·e·s Netzwerk Geschlechtliche Vielfalt Trans* NRW ont en conséquence développé un guide qui s’adresse spécifiquement aux réfugié·e·s transsexué·e·s. Le guide explique la terminologie, fournit des informations sur les étapes possibles d’une transition en Allemagne et répertorie les contacts utiles pour les organisations trans+ et la communauté trans+. Le projet LSVD Queer Refugees Deutschland a adapté et traduit les textes afin qu’ils soient désormais disponibles sur son site Internet dans la rubrique Trans+ en neuf langues.

Outre des informations fiables sur la procédure d’asile et l’hébergement, de nombreuses personnes transsexuées ont besoin de prestations médicales dans le cadre d’une transition. Cependant, elles n’ont qu’un accès limité aux soins de santé pendant la procédure d’asile en cours ; les prestations médicales nécessaires leur sont trop souvent refusées. Le rapport d’expert Zugang zu trans*spezifischen medizinischen Leistungen für Personen im Asylverfahren, désormais publié par l’organisation Schwulenberatung Berlin, se concentre en conséquence sur le droit des réfugié·e·s transsexué·e·s à des soins de santé d’un point de vue juridique. Les auteures Dr Lena Kreck et Maya Markwald présentent le contexte juridique des raisons pour lesquelles les personnes transsexuées ont droit à un accès complet aux prestations médicales dont elles ont besoin dans le cadre d’une transition, même pendant une procédure d’asile.

LSVD publie un guide pratique pour la protection des réfugié·e·s LGBTI dans les hébergements

24. décembre 2020

Le guide rédigé en langue allemande s’adresse principalement aux collaborateurs des hébergements des Länder et des communes. En un mot, l’auteure Alva Träbert décrit comment les exigences des « Normes minimales pour la protection des réfugié(e)s dans l’hébergement des réfugié·e·s » peuvent être mises en œuvre dans la pratique par rapport à la protection des réfugié·e·s LGBTI. Le LSVD associe le guide pratique au souhait que le personnel  chargé de l’hébergement profite « avant tout des suggestions pratiques et du matériel utile pour son travail avec les personnes réfugiées LGBTI », indiquent Henny Engels et Patrick Dörr pour le comité directeur fédéral du LSVD. La création du guide a été financée par le Ministère fédéral allemand de la famille, des personnes âgées, des femmes et de la jeunesse (BMFSFJ). Les guide est disponible en téléchargement et peut aussi être commandé gratuitement en envoyant un e-mail à queer-refugees@lsvd.de.

Best Practice – Huitième rencontre nationale du réseau des militant·e·s LGBTI réfugié·e·s

9. décembre 2020

Au total, 13 militant·e·s ont participé cette année à la rencontre de mise en réseau. Ils représentaient huit pays d’origine et sept Länder. Le coup d’envoi fut la participation à PRIDE NOW – THE Cologne Pride SHOW. Le deuxième jour suivirent des discussions intensives sur la « best practice » en matière de volontariat et de militantisme. Dans ce contexte, les militant·e·s ont également eu l’occasion de s’entretenir avec la facilitatrice et conseillère Sandra Kleideiter et d’échanger leurs expériences. Le troisième jour, la participation à la manifestation Pride en vélo était entre autres au programme. Un atelier organisé la veille a permis d’élaborer conjointement un discours sous la direction d’Ina Wolf. Lors de la cérémonie de clôture, il a été présenté publiquement par les militant·e·s de QRD devant plus de 3 000 auditeurs·trices et la presse présente. Le contenu concernait les abus qu’ils voient dans le système d’asile et ce qu’il convient de faire de leur point de vue pour y remédier. La rencontre du réseau s’est achevée par une réunion à l’Arttheater de Cologne.

Articles spécialisés concernant les personnes réfugiées LGBTI+ désormais libres d’accès

7. octobre 2020

Dans sa décision du 22 janvier 2020, la Cour constitutionnelle fédérale allemande s’appuie sur l’arrêt de la CJUE du 7 novembre 2013. Dans cet arrêt, la CJUE a stipulé que les autorités compétentes en matière d’asile ne peuvent signaler aux personnes demandeurs d’asile homosexuelles qu’elles pourraient dissimuler leur homosexualité ou faire preuve d’une réserve dans l’expression. La décision de la Cour constitutionnelle peut désormais également être mentionnée dans les demandes d’admission des recours contre les jugements des cours administratives. Parallèlement, la décision indique clairement que le BAMF (Office fédéral des migrations) et les tribunaux ne sont pas autorisés à évoquer la possibilité d’une vie secrète aux personnes bisexuelles non plus.

Ein Bild, das Text enthält. Automatisch generierte Beschreibung

Dans la décision du 4 décembre 2019, la Cour constitutionnelle fédérale s’exprime toutefois sur les conditions d’examen de l’admission d’une nouvelle demande. Si les demandeurs présentent une situation factuelle modifiée de manière motivée et crédible, « la possibilité d’une décision plus favorable est suffisante ». Dans ces cas, l’appréciation complémentaire de la probabilité de persécution doit avoir lieu dans le cadre de la procédure de suivi elle-même et non pas déjà dans la décision d’admission de la procédure de suivi.

Alva Träbert et Patrick Dörr avaient déjà discuté en détail les aspects à retenir par rapport aux personnes réfugiées LGBTI+ et la protection contre la violence et dans la procédure d’asile dans le numéro du 10-11 / 2019 d’Asylmagazin, et fourni de nombreux conseils juridiques et pratiques pour travailler avec les personnes réfugiées LGBTI+.

Défiler vers le haut